Rechercher

Les protections menstruelles, mais laquelle?


Terminé les anciens clans: tampons ou serviettes!
Aujourd'hui mesdames vous avec bien plus d'options en ce qui attrait à votre protection menstruelle. Les deux grandes catégories de protections sont: les internes et les externes. Chacune peut être à usage unique (jetables) ou réutilisables. Je vais vous présenter pour chaque protection les avantages et les inconvénients, tant au niveau pratique, économique et écologique.



Les protections menstruelles externes


Les serviettes hygiéniques jetables

C’est la protection menstruelle la plus connue et la plus utilisée dans le monde.

Consiste à une protection externe qu’on pose à l’intérieur de la culotte.

Avantages

Facile d’utilisation, c’est bien souvent la première protection qu’on adopte à l’apparition des règles. Faible coût à court terme.

Inconvénients

​Selon votre flux et la tenue de la serviette (si elle reste en place ou non) il peut y avoir des fuites. Beaucoup de femmes se plaignent d’irritations de la vulve et de mauvaises odeurs. Il faut dire que sa composition est de plus en plus décriée et pour cause : parfums, pesticides, glyphosates, chlore et autres substances connues pour leurs effets cancérogènes et reconnus comme perturbateurs endocriniens. En plus d’un danger pour la santé, la serviette hygiénique est également très polluante. Composé de matières synthétiques, une serviette hygiénique se dégrade au bout de 500 ans.

.

Les serviette hygiéniques réutilisables

Les serviettes réutilisables sont aussi pratiques et absorbantes que leurs semblables jetables.

Avantages

Elles sont en coton bio ou en fibres de bambou, sans parfum et donc, n'agressent pas la muqueuse vaginale. Elles cumulent les bénéfices pour la santé, l'économie et le zéro déchet (un bon point pour l’écologie). Leur durée de vie est d'environ 5 ans. Plusieurs marques proposent des petits sacs hermétiques afin de stocker les serviettes utilisées et les transporter facilement.

Inconvénients

Elles demandent un investissement de départ, environs 15$ et plus par serviette et en avoir suffisamment selon votre cycle. Enfin, il faut être prête à les nettoyer!


Les culottes menstruelles

C’est une culotte lavable composée de plusieurs canapés de tissus absorbant le flux sanguin.

Avantages

Elle est aussi absorbante que 3 tampons, sa composition est généralement sans controverse, et elle est zéro déchet. Économique à long terme, car elles ont une durée de vie pouvant aller jusqu'à 7 ans. Il existe plusieurs modèles qui s’adaptent à différentes morphologies et à l’intensité du flux.

Inconvénients

Pas suffisamment absorbante si vous avez tendance à avoir beaucoup de caillots lors de vos règles. Celles qui ont des règles abondantes devront utiliser plus d'une culotte dans la journée. Pas très pratique quand on est au travail de devoir changer de culotte et il faudra en plus stocker et transporter la ou les culottes déjà utilisées. L’investissement de départ est plus élevé. Il faut compter au moins 30$ par culotte. Il faut être prête aussi à les nettoyer.


Les pétales interlabiaux

C’est plus un complément de protection menstruelle, qu’une protection à part entière.

Le pétale interlabial est un petit morceau de tissu absorbant en forme de pétale, d’où son nom. On l’insère entre les lèvres et il permet de ralentir l’écoulement du sang ou de mieux le diriger afin que la protection externe ait le temps de l’absorber.

Avantages

​Abordable et écologique, car lavable et réutilisable.

Inconvénients

Ne s’utilise pas seul. De plus, il faut faire attention à l’enlever avant qu’il ne tombe quand on va aux toilettes.


Les protections menstruelles internes


On ne peut pas parler de protections internes sans mentionner le choc toxique ou syndrome du choc toxique. C'est un phénomène rare, mais extrêmement grave pouvant mener jusqu’à l’amputation, le coma et parfois la mort. Il est provoqué par une bactérie, le staphylocoque doré qui est naturellement présent chez environ 30% de femmes. Avec une protection menstruelle interne, le sang stagne dans le vagin à une température propice à la prolifération du staphylocoque qui va alors libérer des toxines dans le sang et attaquer les organes.

Pour limiter les risques, il est conseillé de :

-Toujours se laver les mains avant d’enlever ou de mettre sa protection interne, quelle qu’elle soit.

-Changer/vider la protection toutes les 4 heures, 6h maximum.

-Évitez de les porter la nuit pour ne pas dépasser les 4h (même si certaines marques vous encouragent à le faire).


Les tampons

Protection interne jetable, on l’insère dans le vagin pour qu’il absorbe le sang des règles. Il est composé principalement de cellulose et de coton.

​Avantages

Pratique, il permet de nager, de faire du sport et de la gymnastique sans soucis car il tient en place. De plus avec un tampon il n’y a pas de fuites, ni d’odeurs désagréables.

​Inconvénients

Les premières fois ça peut être un peu inconfortable d’insérer un tampon, mais les tampons avec applicateurs facilitent la tâche. Il est aussi polluant que la serviette hygiénique, sa fabrication en coton nécessite une grande consommation d’eau et il faudra compter entre 400 et 500 ans pour qu’il se dégrade. Il a tendance à assécher le vagin et on lui reproche la même chose qu’aux serviettes hygiéniques à savoir sa composition problématique (les industriels usent du chlore et d’autres agents blanchissants dangereux pour la santé).


Alternative : Le tampon lavable, c’est une bande de tissu en coton bio qu’on enroule sur elle-même et qu’on insère dans le vagin pour absorber les menstruations. Comme les tampons jetables, le tampon lavable a une petite ficelle pour faciliter sa sortie.



Les éponges menstruelles (éponges de mer)

Présentée comme une alternative aux tampons, l’éponge est en polyuréthane (pour la version synthétique) ou en éponge de mer (pour la version naturelle).

Il faut l’humidifier avant de la presser pour l’insérer dans le vagin où elle retiendra le flux.

Elle se garde 4 à 6h et il faut rincer d’abord à l’eau froide puis laver avec de l’eau chaude et du savon.

Avantages

Elle est confortable et encore plus pratique qu’un tampon, car elle permet d’avoir des rapports sexuels tout en retenant le sang. Attention! Elle n'est pas un moyen de contraception. Elle peut être utilisée durant 8 à 10 mois et coûte environs 10$. Elle est biodégradable, vous pouvez donc la mettre au composte.

Inconvénients

Il peut être difficile de l’enlever. Il y a toujours un risque qu’un fragment d’éponge se détache et stagne dans le corps en développant des germes et des bactéries.


La coupe ou coupe menstruelle

C’est un petit entonnoir en silicone qui se place à l’intérieur du vagin.

On la garde 4 à 6h maximum, au cours de la journée, il faut la rincer à l’eau claire et l’essuyer avant de la remettre. Il est conseillé de la stériliser à l’eau bouillante à chaque fin de cycle.

Selon les marques, il peut y avoir 4 tailles de disponibles en fonction de l’abondance du flux, mais aussi d’autres critères tels que le fait d’être sexuellement actif ou d’avoir déjà accouché vaginale.

Avantages

Le plus gros avantage est sans aucun doute le rapport qualité/prix, car on trouve des cups à partir de 25$ et elle ont une longévité de 5 à 10 ans. La coupe menstruelle permet d’être libre de ses mouvements sans risque de fuite.

Inconvénients

Il faut être suffisamment habile et à l’aise pour l’enlever et la vider sans vous en mettre plein les mains malgré la tige destinée à faciliter la sortie. Elle peut provoquer des crampes pelviennes. Vous devez la rincer à l’eau (sans savon) et l’essuyer, ce qui n’est pas pratique dans les toilettes publiques.


Hors catégorie : le flux libre instinctif

Enfin, il y a une alternative peu connue, la pratique du flux libre. Cela consiste à ne porter aucune protection et d’aller aux toilettes pour libérer son flux menstruel aux toilettes.

Il faut savoir que le sang des règles ne s’écoule pas en continu, mais par phase, il oscille entre des phases d’écoulement et des phases de repos ; il est donc totalement possible de se passer de protections menstruelles. En plus de se libérer des protections hygiéniques, les adeptes ont remarqué une baisse de leur flux et des douleurs liées aux règles.

Si vous êtes tenté d’essayer, commencer à la maison. Cela peut prendre plusieurs cycles avant de maîtriser la technique sans accident, car elle demande une écoute attentive de son corps.


N’hésitez pas à tester différentes protections pour voir celles qui vous convient le mieux.

Nous avons chacune nos modes de vie, nos habitudes et nos préférences, l’essentiel est de trouver la ou les protections qui seront efficaces pour vous en faisant attention à préserver votre santé.


Nous sommes disponibles pour répondre à vos questions sur notre page Au Centre d'Elle!


Stéfany Larocque

Infirmière


30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout